Le Yoga et la Lune

J’ai écrit ce texte l’année dernière pour un site qui a disparu depuis, alors je me suis dit que j’allais vous le repartager ici.

 

La Lune et la tradition

La tradition Hatha Yoga considère que nous avons tous en nous le soleil (surya) et la lune (chandra). Le soleil représente notre côté « masculin », lumineux. L’activité, le jour, la chaleur. L’extériorité, la vie, l’agitation.

La Lune par opposition symbolise le côté « féminin », le mental, la nuit. L’intériorité, l’intimité, mais aussi la mort. Ainsi, selon cette école, certaines postures se pratiquent idéalement à certaines parties du cycle lunaire, afin de mieux en harmoniser les énergies.

En Ashtanga Yoga, cette discipline créée par Sri K. Pattabhi Jois, les pratiquants s’abstiennent lors de la pleine Lune et de la nouvelle Lune.
Si l’on s’en tient à ses dires, il s’agit d’une ancienne croyance concernant l’alignement des « planètes » (comprenez, Terre, Lune et Soleil), qui engendre un décuplement des énergies à ce moment-là. Prana, l’énergie montante, étant à son point culminant à la pleine lune, et apana, l’énergie descendante, atteignant son pic à la nouvelle lune.

 

Un mythe ?

Mais mais mais… Je suis désolée, je vais peut-être devoir commencer par briser un mythe. J’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé de preuves scientifiques de l’influence de la Lune sur notre corps.

Certes, la Lune agit sur les marées. Mais bien que les êtres humains soient en majorité composés d’eau (ne saviez-vous pas que nous n’étions que des concombres souffrant d’anxiété ? Héhé.), avons-nous assez d’eau dans le corps pour que la lune agisse dessus ? Et quand bien même la réponse serait oui, il y a 4 marées par jour. Pourquoi nous attardons-nous jamais que sur la pleine et la nouvelle Lune ?…

 

La lune comme guide spirituel

La raison, je pense est toute simple : si le Yoga est destiné à nous offrir une meilleure santé physique et énergétique, c’est aussi (et avant tout ?) une pratique spirituelle.

Que les traditions aient besoin d’être dépoussiérées est une chose.
Qu’il ne faille pas tomber dans la superstition est une chose.

Mais faire perdurer une pratique spirituelle aussi belle et puissante, en est une autre !

Le cycle de la Lune agit comme un guide sur le/la Yogi.ni. Une dimension magique qui nous rappelle l’importance des rituels. Qui nourrit notre Yoga. Nous accompagne, nous inspire.

La pleine Lune et la nouvelle Lune deviennent alors des temps à observer, que l’on choisisse de privilégier certaines postures, de jeûner ou de s’abstenir de mettre les pieds sur notre tapis. Surtout si vous pratiquez intensément et de façon quotidienne : vous savez qu’il est nécessaire d’écouter son corps et le laisser se reposer.

 

Série de postures pour honorer la Pleine Lune

A la prochaine pleine Lune, pourquoi ne pas remplacer Surya Namaskar, vos salutations au soleil, par Chandra Namaskar, les salutations à la Lune ?

Salutation à la lune

  1. Commencez en Tadasana, puis sur une inspiration, levez les bras au ciel. Les mains se rejoignent au-dessus de la tête.
  2. Expirez pour pencher le buste vers la droite, en croissant de lune.
  3. Inspirez pour amorcer la transition en posture de la déesse : et expirez en baissant bien les fesses.
  4. Inspirez et sans bouger les pieds, tendez jambes et bras, en posture de l’étoile à 5 branches.
  5. Expirez pour prendre la posture du triangle sur votre jambe droite.
  6. Inspirez pour pivoter le pied gauche et passer en posture de la pyramide, le dos droit – puis expirez en envoyant le ventre vers la cuisse droite et le nez vers la jambe.
  7. Expirez pour passer en fente sur votre jambe droite, le pied gauche loin vers l’arrière du tapis, genou au sol ou non. Inspirez, les doigts frôlent le sol et se dirigent vers l’avant, puis le haut et enfin l’arrière, avec une légère cambrure dans le dos si vous le souhaitez.
  8. Expirez pour reposer les doigts de chaque côté du pied droit. Inspirez, passez votre buste vers la gauche du tapis en fente basse sur le côté.
  9. Expirez en basculant dans la même posture sur votre autre pied et faites l’exact chemin inverse, toutes les postures en miroir de l’autre côté.

Vous pouvez maintenant repartir de la dernière posture sur l’image à la première, et recommencer autant de fois que vous le souhaitez.

Vous pouvez aussi choisir de rester plusieurs souffles dans chaque posture, pour une version plus lente et méditative.

Bien sûr, n’hésitez pas à protégez vos genoux à l’aide d’une couverture et à vous aider d’une brique pour remonter le sol à vous dans tous les asanas qui le nécessiteraient.

Il existe plusieurs versions de Chandra Namaskar, que vous pourrez tester avant de trouver celle qui vous fait vraiment vibrer.

 

Quelques postures pour la Nouvelle Lune

Si vous souhaitez un petit défi, pratiquez les salutations à la lune ci-dessus et ajoutez-y la posture de la demi-lune, en équilibre. Symbolisant le silence et l’acceptation de la mort, Ardha Chandrasana  saura vous apporter beaucoup de stabilité, de paix, de calme.

Ardha Chandrasana

Acceptez vos peurs et prenez votre temps, soyez patient.e avec vous-même. N’oubliez pas que c’est toujours la posture qui s’ajuste à vous, vos capacités, vos envies, votre énergie du jour.

Ainsi, vous pouvez décider de faire une pause et privilégier des postures douces qui vous ancrent dans le sol et dans l’instant. Choisissez une nouvelle intention pour ce cycle lunaire qui commence. Inclinez-vous devant quelque chose d’immense, bien plus grand que vous – quoi que ce soit, faites en sorte que cela vous parle, au plus profond.

Nouvelle Lune.png

 

Des affirmations pour chaque phase de la Lune

Nouvelle Lune, nouvelle intention : « Je fais naître ce que mon cœur désire ».
Premier croissant, j’installe cette intention, je la fais mienne, je médite dessus : « Je mérite ce que mon cœur désire ».
Premier quartier, je me mets en action et je m’autorise quelques dérapages, j’ajuste. « J’essaie de tout mon cœur ».
Pleine Lune, je prends le temps de m’aligner : « Je sais ce qui ne me sers plus ».
Dernier quartier, je note les changements qui opèrent : « Je suis attentif.ve aux signes ».
Dernier Croissant, j’exprime toute ma gratitude : « Je remercie la Lune de sa guidance ».
Nouvelle Lune, nouvelle intention (ou ré-affirmation de mon Sankalpa)

 

 

Et vous ? Suivez-vous les cycles de la Lune ? Vous en servez-vous dans votre pratique ? Quelle importance accordez-vous à cet astre au quotidien ?

 

Joanna MOREIRA, Yoga Fire By Jo
Novembre 2017

Un commentaire sur « Le Yoga et la Lune »

  1. Bonjour ,
    D’abord merci pour votre blog . Je voulais juste remarquer encore qu’à la tombée de la nuit les oiseaux réagissent vivement et il paraît que c’est à ce moment qu’un maximum d’esprits sont présents et facilitent le atha yoga. Comme vous , je suis rationnel mais je constate des choses que je ne peux expliquer. J’ai lu des livres intéressants sur le sujet et j’aimerais écrire un livre avec vous !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s