[ Vidéo ] Les psoas, « muscles de l’âme »

OPENINGS (4)

On lit et on entend beaucoup de choses sur les psoas, ces fameux « muscles de l’âme« .

Mais avant de plonger dans cette vision psychologique, plongeons dans la dimension purement physiologique.

Les psoas sont en fait un groupe de muscles, les seuls du corps à relier l’avant et l’arrière du corps. Psoas iliaque, grand psoas et petit psoas forment l’arrière de la sangle abdominale, s’attachant à la fois à la partie haute de la cuisse, aux lombaires, et rejoignant le diaphragme.

Les psoas sont essentiels à la mobilité : fléchisseurs de la hanche, il s’activent dès que nous marchons, courons, bref, dès que nous levons les genoux et mettons un pied devant l’autre.

Plus généralement, ils sont nécessaires à l’équilibre du corps, à qui ils permettent de rester stable, droit, en maintenant la colonne, le tronc, les organes vitaux.

Ils permettent également la bonne santé du dos. Nos modes de vie sédentaires font que nous sollicitons de moins en moins ce groupe de muscles, inactif lorsque nous sommes assis.  Cette sous-sollicitation entraîne un rétrécissement des psoas, ce qui peut accentuer la cambrure lombaire, entraîner des douleurs, et à long terme, favoriser l’arthrose.

psoas 01

Mais les psoas ont aussi un lien avec le diaphragme et la membrane respiratoire. Se pourrait-il que cela affecte la qualité du souffle ? En tant que yogini, j’aime à le croire. Le souffle, l’énergie vitale, le prana, fait partie de ce que nous cherchons à travailler dans le Yoga.

C’est là que ce côté plus psychologique fait son entrée. Les psoas, plus particulièrement le psoas major, seraient liés à notre stress quotidien, profond, primal. Notre tendance à vivre constamment sous pression stimulerait à outrance la partie de notre cerveau régissant la réponse combat-fuite.

Physiquement, cela se répercuterait littéralement sur ces muscles, préparés à tout moment à faire face à une menace, en se crispant sans raison, accumulant cette charge inutile au fil des jours.
Mentalement, cela pourrait jouer un rôle conséquent dans un état de malheur constant, de peur, d’anxiété.

Pour ma part, ne suis pas kinésithérapeute, je ne suis pas psychologue, je ne suis pas médecin. Je n’entends pas apporter une quelconque réponse ici.
Mais je trouve l’idée séduisante, et le sujet passionnant.

On se rend bien compte ici que le lien entre corps et esprit est prépondérant, et que le yoga, encore une fois, a toute sa place dans cette mécanique. En travaillant sur les psoas, on cherchera équilibre, stabilité, mais aussi relâchement mental et physique.

Mais n’en est-il pas de même pour tous les muscles ?

J’estime qu’il ne s’agit pas de sur-étirer les psoas en pensant que cela guérira votre anxiété ou vous libèrera de votre dépression. Mais toutes les qualités évoquées ci-dessus garantissent, dans une pratique ciblée sur les psoas, régulière mais douce, un meilleur être général.

3 commentaires sur « [ Vidéo ] Les psoas, « muscles de l’âme » »

  1. Une video que j’attendais . . . Ma courte pratique m’a permis de constater les bienfaits de l’étirement du psoas même si je suis particulièrement raide de ce côté là.
    Merci donc de ton article et surtout de ta video pour les pratiques.

    J'aime

  2. Excellente vidéo, comme toujours 🙂 Et excellent article également ! Je peux confirmer le lien entre le travail des psoas et le relâchement mental, car depuis quelques mois quand je sens un mal de tête arriver et même quand il est installé, la posture du pigeon me soulage instantanément, je l’ai expérimenté à plusieurs reprises et à chaque fois ça marche ! Vive le yoga 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s