[Vidéo] Sthira / Sukha – Deux notions essentielles en Yoga

Sthira, l’effort, la stabilité.
Sukha, le confort, l’aise.

Ces deux notions qualifient les postures de Yoga.
Comme le Yin et le Yang, elles sont indissociables et nécessaires.

Pour moi, c’est là qu’est la distinction entre le Yoga et une « simple » pratique sportive.
A tout moment, cela signifie d’être attentif aux signaux du corps et de l’esprit.
Il ne s’agit pas de foncer tête baissée.

Il s’agit de progresser mentalement, physiquement, énergétiquement, et surtout d’apprendre sur le chemin.
Il s’agit de savoir écouter son corps et adapter la posture à soi
– pas se forcer à entrer dans une posture parce qu’elle nous paraît jolie.

La beauté d’une posture n’est qu’accessoire. Les postures ne sont que des prétextes, des pièges à énergie.
Des étapes à passer patiemment sur la voie d’une meilleure santé mentale, physique et énergétique.
Sur la voie de la libération.

DEC 03 STHIRA SUKHA

Et chaque Yogi, chaque Yogini est différent.e.
C’est pourquoi les postures doivent toujours s’adapter à ton corps, et non ton corps se forcer à entrer dans une posture si tu sens que ce n’est pas le moment.

Tout est une question d’équilibre.
Sthira/Sukha – Yin/Yang.

Comme dans cette pratique que je te propose aujourd’hui,
D’abord en mouvement, pour te dynamiser,
Puis tout en douceur, pour t’apaiser.

Parfaite pour les coups de barre de 10h, les coups de stress de 15h.
Parfaite pour les adolescents.
Parfaite pour les anxieux qui ne savent pas se poser.

Parfaite.

Avant de te quitter, je me permets de te repartager mon vlog à Chamonix, où Tapashi Devchoudhury nous a évoqué ces deux notions de Sthira et Sukha, leur provenance, leur signification.


Voici la traduction de ses propos :

Aujourd’hui quand vous proposez un cours de Yoga,
Les gens s’attendent à faire des postures.
Ce que l’on comprend quand on entend « Yoga » de nos jours,
Ce sont les asanas.

C’est une bonne chose,
Parce que quand on fait n’importe quel type d’activité physique,
Cela apporte de la légereté, de la lumière à notre corps.
Demandez à un danseur, un cycliste, un marcheur, un nageur, un gymnaste…
Quand on pratique une activité phsyique, on se sent bien.
Mais est-ce que toute activité physique peut s’appeler « asana » ?

Non…
Les asanas requièrent d’être totalement présent,
esprit, corps et âme, dans une posture.

Patanjali a écrit 196 sutras,
196 aphorismes sur le Yoga.
Et il a choisi deux adjectifs pour qualifier les asanas.

Sthira et Sukha.
En sanksrit, il est écrit « sthiram sukham asanam ».
Sthira veut dire « stable » et Sukha, « confortable.

Il n’y a pas de « plus ou moinsstable »,
ou d »à peu près confortable ».

Ce qui n’est pas confortable, ce qui n’est pas stable,
n’est pas un asana.

Tapashi Devchoudhury

Belle fin de semaine,
On se tient au courant, pour la retraite de Mars ?

Je t’embrasse,
– Jo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s